Vous êtes ici : Accueil > 52 activités numériques à l’école > Avant propos
Publié : 11 novembre 2014

Avant propos

3 votes

Cet ouvrage s’adresse aux enseignants afin de les aider à intégrer les outils numériques dans leur pratique quotidienne. Toutes les compétences du Cadre de référence des compétences numériques sont identifiées et mises en œuvre dans les activités proposées.

Il peut également être un outil ressource à destination des enseignants en formation et notamment pour la préparation du C2i2e (Certificat Informatique et Internet de l’Enseignement supérieur de niveau 2 "Enseignant"), mais également des maitres formateurs, conseillers pédagogiques et enseignants référents aux usages du numérique, en terme de pistes d’activités, dans le cadre des formations qu’ils peuvent dispenser aux publics adultes.

Il peut enfin aider les directeurs d’école dans la réalisation de leur projet d’école dans le cadre d’un volet numérique.

En tant qu’enseignant, directeur d’école, référent au numérique et maitre formateur, j’ai très souvent été confronté à la problématique de l’utilisation de l’outil informatique à l’école, que ce soit dans ma classe, dans l’école que je dirige, ou dans les classes de collègues auprès desquels j’interviens en formation. Le frein à l’utilisation du numérique est non seulement lié à l’absence de prise en compte des outils dans l’organisation de la classe, mais aussi, et surtout, au manque de lien entre les apprentissages et l’utilisation de l’ordinateur par les élèves.

Quelle plus-value pour les apprentissages ?

Cette question est au centre du processus d’intégration du numérique en classe.
Dans quelle situation l’outil informatique, au-delà de l’aspect obligatoire de son utilisation dansle cadre des programmes, va-t-il me permettre d’être plus efficace dans mon enseignement ?
Dans quelles situations mes élèves vont-ils pouvoir utiliser l’outil informatique ?
Pour quels apprentissages ? Avec quelle plus-value ?

Cet ouvrage n’a pas la prétention de répondre à toutes ces questions au travers des seules séances et séquences présentées, mais la diversité des activités, recouvrant de nombreux domaines d’enseignement, devrait permettre à chacun de trouver des situations, des pistes, des projets à travers lesquels les élèves vont être actifs, vont construire leurs savoirs avec un autre vecteur que l’enseignant : l’outil informatique.

Quelle belle façon de faire un pas vers l’autonomie !

L’utilisation de l’outil informatique et la validation des compétences numériques ne sont pas des fins en soi. C’est pourquoi ces fiches ont été conçues au regard des apprentissages que nous conduisons quotidiennement dans nos classes : vous y trouverez des situations ordinaires de par leurs objectifs pédagogiques, mais à travers lesquelles l’utilisation des outils numériques apportera une réelle plus-value dans la conduite des séances et dans la poursuite des objectifs visés par le maitre (plus-value précisée sur chaque fiche, dans un encart spécifique).

Il n’est question ni de progression ni de programmation dans l’utilisation du numérique car on n’étudie pas l’objet pour lui-même, mais on l’utilise en situation dans le cadre des apprentissages disciplinaires.
L’ordinateur, au même titre qu’un dictionnaire, est un outil mis à disposition de l’élève pour favoriser les apprentissages. Il va de soi qu’il est nécessaire d’apprendre à s’en servir, qu’il s’agisse d’un dictionnaire ou d’un ordinateur. Mais peut-on envisager un apprentissage vide de sens du dictionnaire, qui se résumerait à la recherche de mots au hasard ? Non. Il en est de même pour l’ordinateur.

De plus, vous découvrirez que les items du Cadre de référence des compétences numériques, bien que tous couverts, sont inégalement mis en œuvre dans les activités proposées. Mon seul guide a été la pertinence des situations proposées avec l’outil informatique, et non une utilisation artificielle de celui-ci afin de traiter ces items de façon égalitaire : utilise-t-on à la même fréquence l’ensemble des fonctionnalités et possibilités de notre ordinateur ? Ma logique a été la même et les items les plus abordés se trouvent être les items les plus fréquemment utilisés dans notre pratique quotidienne avec les outils numériques.

Et quid des compétences techniques ? Sur chaque fiche, une notation sous forme d’étoiles (de 1 à 5) précise les compétences techniques de l’enseignant sachant que, jusqu’au niveau 4, les compétences d’un simple utilisateur de l’outil informatique sont amplement suffisantes. Et si les élèves en savent plus que l’enseignant ? Utilisez cela comme un atout ! Appuyez-vous sur les compétences de vos élèves. Mettez en place un tutorat entre élèves. N’ayez aucune crainte, l’enseignant garde la maitrise pédagogique de la séance, c’est lui le maitre en ce domaine. L’enseignant ne sait pas tout et fort heureusement. Les élèves seront parfois surpris de le découvrir, et cela est une façon de leur montrer qu’on a soif d’apprendre et ce, à tout âge.

L’un des enjeux de la formation des élèves que nous avons dans les classes est d’en faire des adultes autonomes qui seront capables, dans leur vie future, de se former par eux-mêmes : on ne conserve plus le même métier tout au long de sa vie professionnelle. La capacité à s’auto-former est, à mon sens, l’un des paris que nous devons relever aujourd’hui à l’école.

Pour conclure, ce recueil est loin d’être exhaustif. Les situations pédagogiques intégrant le numérique sont infinies. Ces quelques activités ont donc pour objectif de vous fournir, dans un premier temps, des outils directement exploitables et d’ouvrir des pistes de travail parmi les diverses situations proposées ; car elles sont toutes transposables dans de nombreux autres domaines qui seront en relation directe avec vos propres objectifs pédagogiques. Attention, les fiches présentes ne constituent pas des unités complètes autour d’une notion ou d’une compétence, mais elles arrivent à un moment-clé dans une séquence d’apprentissage où le numérique pourra être mis en œuvre au bénéfice de l’efficacité pédagogique de l’enseignant.

Ce recueil pourra être judicieusement complété et prolongé par les nombreux scénarios pédagogiques du site PrimTICE, qui recense des séances et séquences mises en œuvre en classe et validées, en lien direct avec les apprentissages. On s’appuiera également sur les nombreux usages relayés sur le site Pimabord.

J’incite les plus novices à mettre en œuvre, dans un premier temps, les activités qui leur sembleront les plus accessibles, en relation avec leurs objectifs, progressions et programmations ; le seul but étant de se détacher progressivement de ces fiches pour concevoir ses propres situations d’apprentissages numériques...

L’auteur, Christophe GILGER

Répondre à cet article

2 Messages

  • Avant propos

    Merci pour cet ouvrage riche et clair.

    Je souhaite un complément d’information à propos de l’activité 24 "Ecrire un mini-livre"
    Dans la fiche outil 42 (gabarit pour créer un mini-livre), comment retourner le texte sous word dans la partie du haut ? (comme le modèle exemple fiche outil 41)Cette fonction semble impossible sous word.
    On peut effectivement transformer le texte en image puis la retourner, mais cette solution ne me paraît pas satisfaisante, et rien n’est expliqué à ce propos dans votre fiche.
    Quelle est votre solution ?
    Merci de votre réponse.
    Cordialement,
    V. Beugnet

    Répondre à ce message

    • Avant propos

      Février 2015, par Christophe GILGER

      Bonjour,

      Merci à mon tour pour l’intérêt porté à mon fichier.

      Pour la fiche n°42, je l’ai utilisée avec succès à plusieurs reprises avec OpenOffice et LibreOffice. Quand on clique dans la case, le texte se met à l’endroit pour la saisie. En cliquant sur une autre case, le texte prend la position conforme pour l’impression.
      La fiche fournie dans le fichier a été convertie de LibreOffice en Word ce qui pourrait expliquer qu’elle ne fonctionne pas avec ce dernier.
      Vous trouverez ici tous les formats à télécharger, dont Word : http://petitslivres.free.fr/index_techniques.htm

      Je vous remercie pour votre vigilance et vais étudier la difficulté que vous avez pu rencontrer afin de faire un correctif pour le prochain retirage.

      Cordialement,

      Christophe GILGER

      Répondre à ce message

Dans cette rubrique