Vous êtes ici : Accueil > Français > Langage oral
Publié : 27 février

Langage oral

1 vote

Lire, mémoriser et mettre en page un poème

Descriptif : Le principe est de proposer un texte poétique dépourvu de mise en forme que les élèves doivent mettre en page. Cependant, il ne s’agit pas d’une simple considération esthétique. L’objectif étant de travailler autour du vocabulaire. Découvrez comment accéder à cette activité et à sa mise en œuvre en classe grâce au lien ci-dessous.
Le plus pédagogique : En mettant en forme numériquement le poème, les élèves s’imprègnent du texte, se familiarisent avec le vocabulaire et les caractéristiques de la poésie et sollicitent leur mémoire visuelle et auditive.
Exemple de mise en œuvre en classe : cliquer ici

Dire ou lire un texte

Descriptif : Les élèves s’entraînent à prendre la parole devant les autres et à écouter leurs camarades : il s’agit ici d’améliorer la diction et la lecture orale. Plusieurs compétences entrent en jeu : déchiffrage, mémorisation, diction.
On peut travailler à partir de petits textes, de dialogues, de poésies ou de pièces de théâtre. Le principe : amener l’élève à lire (dire) un texte au micro, à s’enregistrer, à s’écouter, à s’auto-évaluer et à écouter les autres.
Cette activité utilise les fonctionnalités de base d’un logiciel d’enregistrement et de montage audio. Pour aller plus loin, on peut modifier les fichiers enregistrés : couper des passages, des blancs, mettre une musique de fond, faire un montage de séquences, réduire les bruits de fond, etc.
Le plus pédagogique : L’enregistrement numérique audio permet à l’élève de s’écouter ; il évalue sa prestation en fonction des critères de récitation définis collectivement (vitesse, articulation, ton, clarté...) et peut ainsi améliorer sa diction.
Exemple de mise en œuvre en classe : cliquer ici

Une banque de poèmes et son moteur de recherche

Descriptif : Il s’agit d’une banque de poèmes dans laquelle vous pouvez :
- faire une recherche sur le titre ou l’auteur, ou dans le texte du poème.
- faire une recherche sur une expression, un mot ou une partie de mot. (par exemple aient pour une recherche de textes au passé.)
- choisir si les réponses contiendront tout, partie ou aucun des mots proposés.
- faire une recherche dans des petites textes courts mais chargés de sens. (case textes.)
Enfin, laissez-vous guider par le hasard en laissant le moteur choisir pour vous la poésie.
Le plus pédagogique : Laissez vos élèves choisir librement leur poème : ils n’en seront que plus motivés pour les apprendre. A partir d’un thème, d’un auteur, on élaborera des réseaux et on fera des liens entre les différents poèmes lus et appris. Cet outil est également idéal pour se constituer une banque de poèmes dans la classe.
Rechercher cliquer ici

Les pinces à linge enregistreuses, un outil pour travailler le langage en maternelle

Descriptif : Ces six pinces de couleurs vives sont très simples d’utilisation. Il suffit de mettre l’interrupteur sur “enregistrer”, d’appuyer sur le bouton et d’enregistrer un message de 10 secondes maximum. Puis, pour écouter le message enregistré, il suffit de déplacer l’interrupteur sur “PLAY” et d’appuyer sur le bouton. Les enfants peuvent enregistrer leur propre message puis les clipser dans la classe.
Un aimant sur le dos de la pince permet de les fixer sur différentes surfaces pendant que des dessins, images... seront clipsés dans la pince. Chaque pince mesure 10cm de long.
Le plus pédagogique : De nombreux usages pédagogiques à inventer avec comme support cet outil très simple d’utilisation et manipulable par les élèves, dès 3 ans.
Exemples d’applications pédagogiques : enregistrer des consignes, un court message sur un dessin, la verbalisation d’une action, des devinettes...
Acheter cliquer ici

Un micro pour s’enregistrer, écouter, se corriger...

Descriptif : Ce MICROPHONE MP3 "Tout-en-un" regroupe plusieurs fonctionnalités à lui tout seul :
- enregistrez ce que vous voulez, n’importe où et n’importe quand : le micro est complètement mobile et autonome (capacité d’enregistrement de plusieurs heures ; sa batterie rechargeable sur le port USB de l’ordinateur assure un fonctionnement sans piles avec une autonomie allant de 3 H à plusieurs jours selon le degré d’utilisation).
- écoutez ce qui a été enregistré (immédiatement ou plus tard) grâce à un haut-parleur intégré dans l’appareil.
- transférez très facilement sur PC ou MAC les enregistrements réalisés : le micro possède à son extrémité une prise USB pour brancher directement le micro à l’ordinateur.
- inversement, vous pouvez stocker sur le micro des enregistrements se trouvant sur l’ordinateur et les réécouter où et quand vous le désirez.
Vidéo de présentation :
Le plus pédagogique : Pistes d’utilisations possibles :
- enregistrement des élèves en vue d’une écoute individuelle ou collective (en lecture, poésie, expression orale, langue vivante, etc.)
- récupération de ces enregistrements pour la réalisation d’un blog ou d’un CD audio
- création et enregistrement de bruitages
- travaux sur les éléments sonores de la classe, de la cour...
- utilisation lors des sorties scolaires pour enregistrer les intervenants
- apprentissage des langues (écoute d’un modèle/enregistrement)
- dictées "individualisées" (possibilité de brancher un casque)
- baladodiffusion (podcasting)
- Web Radio scolaire
En savoir plus sur le visualiseur Génération 5 : cliquer ici

Dans cette rubrique